sup-diagonnet sur le Nobel de littérature 2011, en heptasyllabes

7 février 2012

Nobel  2011 :   Le  Poète  suédois

diagonnet  837 +

.

diagonale :    Prix  Nobel  de Poésie  …

.

PRIX  Goncourt,  pompe  à  phynance

gond                                                          sait

court,                                               guignant

pompier                                                 délit

pas                                                        top  au

filoguidé                                                 Ecrit

n’ens eignant                          l’hypocriSIE

__________________________________________

NB :

1-

hyper-sonnet d’octosyllabes, sur mon « identité », en particulier littéraire

24 octobre 2011

m’identifier   à  quoi,  à  qui ?

hyper-sonnet  en octosyllabes

(abba  abba  ccb  cac)

.

acrostiche :   identification

.

I ls  me rabâchent.   Je  résiste :

D e  qui aurais-je  pris  modèle ?

E n  m’identifiant  au  rebelle ?

N i  Père,  ni Prof,  fantaisiste …

.

T ant  de ‘héros’  par qui  j’existe !

I ls  me diluent,  en parentèles

F ictives ;  livresques  tutelles,

I ls  sont mon choix,  perfectionniste,

.

C ulpabilisant,  hasardeux,

A   me  rendre cauchemardeux,

T rempé  de souvenirs  fidèles …

.

I dentifié  à l’entre-deux,

O n   s’hésite,  centro-marxiste,

N i  tronc  ni  race …   cafardeux   ?

_________________________________

NB :

1- 

balladette d’ennéasyllabes sur la critique parisienne actuelle

18 avril 2011

crise  des critères  critiques

balladette  en  ennéasyllabes

( abba  cddc  bacd )

.

.

acrostiche :  prostitution

.

.

P hrases  courtes ?  longues ?  Nos « Critiques »

R etournent  leurs  vestes … Savoir-faire ?

O euvres  des prosateurs  prolifèrent,

S ans  rien  faire,  créer, d’ »artistique » …

.

T out  y passe,  en fait de « bons » critères,

I nfalsifiables,       intransigeants,

T rop  intéressés,  puant  l’Argent,

U n  plafond  de verre  où  « faut se taire » …

.

T riste  Edition   addicte  aux Affaires,

I l  n’en restera  rien ;  qu’érotiques

O pinions ;  signatures  sectaires,

N oms  rabâchés,  romans  contingents …

__________________________________

NB :

1-

hyper-sonnet en décasyllabes, sur la poésie mondiale actuelle

6 février 2011

poète français en déprime

hyper-sonnet  (abba  baab  cca  ccb)

en décasyllabes

.

.

acrostiche :   poésie mondiale

.

.

P erse ,  Inde ;  Chine ;  Amérique  latine ;

O rient ;  Occident … :  la Poésie

é claire,  partout,  l’amoureux  transi,

S ouffrants   ou  joueurs,  dandy,  libertine …

.

I l  est un pays,  la France,  choisi,

E t  Paris sur Scène ;  où  Médias  patinent

M édiocre  Audimat ;  édition  piétine ;

O ù  les romanciers,  leurs  Prix – jalousie,

.

N ous  obsèdent  tout,  écrans  et colonnes

D isent  les mots vrais,  même  francophones.

I ls  se font traduire,  argent de routine,

.

A lors  que le français  se déboulonne,

L oin  de sa  polysémie,   qui foisonne

E n  langue autonome,  et vraie  poésie …

________________________________

NB :

1-

fermagic en acrostiche-anagramme, sur le goût et le bon-goût

15 novembre 2010

.
Bons-Goûts et Désirs,
Fermagic 22
( 5 F 3 )

.
.
acrostiches : repas ; parés ; rapés ; saper ; après
.
.
algorithme de la quintine : abcde dabec edacb cedba bcead (abcde)
.
.
.

R uy Blas, Falstaff, faim de mets fins, appétits âpres,
E ntre-mets et viandes chères,
P ur goût
A ttise-soif
S ous le Pouvoir-poivre …
.
P ar les faims et soifs,
A rmes d’oppresseurs âpres,
R ègle-mentons vies, -chères,
E t l’Actu*alité au poivre,
S ensationnel Goût …
.
R ares poivres
A rdentes soifs,
P iments d’opprobres âpres,
é limé mille aliments sans Goût
S exe allumé mixtures chères …
.
S ans goût
A bus poivre
P ornographie de nos boit-sans-soif,…
E nterrons-nous, chère,
R ichesse Châteaux seuls, des Aristoch-âpres,
.
A près notre festin de chère,
P urifiés nos sangs, sans Interdit-Goût,
R este en bouche moulin-poivre :
E tanche l’âpre
S oif.
_________________________________________
.
NB :
1-

hepta-brelanine de plage méditerranéenne

3 septembre 2010

bon pour l’Alzheimer
.
hepta-brelanine
.
.
acrostiche : prépare tes acrostiches
.
.
.
algorithme de la brelanine :
abcdefg facegbd bfcgdae (abcdefg)
.
.
.
P endant tes in-terminables
R andonnées tuba et masque,
é puré des apparences,
P répare, en toi, dans les brasses,
A crostiches, titres, plans,
R ythmes… rangés sous ton crâne,
E n mots sur la blanche page …
.
T empête, poète, en crâne
E xpressions incrimin-ables,
S ous des mots de l’apparence,
A vec langue en formes, plans ;
C ompose images des pages,
R is ou pleure sous ton masque,
O uvre ton souffle et tes brasses …
.
S ous l’eau, saoûlé sous le masque,
T empête – poète en crâne,
I solé des apparences,
C ompose en toi quelques pages ;
H uit longueurs de plage en brasse,
E n ton style abo-minable,
S ors de l’eau, poète en plan …
___________________________________
NB :
1-

fermagic-quartine, sur les acheteurs de 4X4

17 août 2010

acheteurs,  sur cent …

fermagic 18 

(4f4,  strophes  de 22 syllabes)

.

.

acrostiche :  Quac Quat,  auto  snob

.

.

algorithme de la quartine :   abcd  bdac  dcba  cadb  (abcd)

.

.

.

…Q uatre-vingt-dix  friment :

U tilisation  CAC-cat ?  « un sur dix

A u  moins  une  fois » …

C arrosses

.

Q ui  mentent  neuf sur dix ;

U n  carrosse

A    frime

T out contraire  air pur,  à  presque  chaque  fois …

.

A rt   carrosses

U s,   fois,

T on   décasyllabe    à   vue    mètre    dix,

O n  n’est  plus libre  qu’aux  frimes,

.

« S ans  noblesse »,  ni  vrai,  ni Foi …

N ous,   on rigole  des  frimes,

O n  roule  carrosse,

B reak,  10.

________________________________________

NB :

1-

 

hepta-pokérine en acrostiche, sur la Critique littéraire, et le « propre langage »

17 mai 2010

.
cris, tics, propres :
quel langage ?

.
hepta-pokérine
.
.
acrostiche : Ils trouvent leur propre langage ..
.
.
.
algorithme de la pokérine :
abcdefg abgcdfe abegcfd abdegfc (abcdefg)
.
.
.
I mbécile ou hypocrite ?
L a critique est objective,
S ans préjugés, sans amis ;
T ant de promos pour « Critiques »,
R abâchées aux imbéciles !
O n souffre à leurs discours vides,
U ne ruse à ne rien dire …
.
V aseux langage, hypocrite
E n créations subjectives,
« N ouveauté » sans art (de dire ?)…
T ous comptent sur leurs amis,
L oin des critères critiques,
E ux dont l’invention est vide,
U n « langage » à imbéciles …
.
R ien ne se crée d’hypocrites,
(P ierre de touche objective ?)
R user, duper l’imbécile
O int au Pouvoir, faut le dire,
P ouvoirs, Fric, Réseaux amis …
R ien de neuf ! Création vide !
E ndimanché pour Critiques,
.
L angage est-il hypocrite ?
A phasique ou subjective,
N ous critiquons la Critique,
G rande, petite ; imbécile
A rt de moins possible en dire,
G randes phrases, discours vides,
E t l’Ascenseur entre « amis » …
__________________________________
NB :
1-

fermagic-dimorphe, hors du monde et créatif, mono-acrostiche

28 avril 2010

.
former et sonner sans sonnet
.
dimorphe 273, fermagic 92
.
.
A = fermagic 92 ( FMM3 )
=
B = quartine d’heptasyllabes

.
.
.
acrostiche unique : comme n’en étant pas …
.
.
.
A

C rois donc moins que le Monde est Où tu es,
O ublie tes maux, Mots
M oins solides que l’air …
M onde étranger, fini, naît
.
E trange, aucun air
N’ a l’air, N’erre, aime erreur qui hait ;
E t Existant nouveau naît,
N ‘est Nourri de nos anciens mots
.
E t l’amour qui en naît
T ait Tout espoir en son aire,
A ire Anguleuse aux mots …
N os maux Nous dé-forment ce qui est
.
T oujours au-delà des mots,
P endant que je cherche, nais, Ai
A former ce qui est Sans forme, et
S cander sans air …
_________________________________________
B

C rois donc moins que le Monde est
O ù tu es, Oublie tes maux,
M ots Moins solides que l’air …
M onde étranger, fini, naît
.
E trange, aucun air N’a l’air,
N’ erre, aime erreur qui hait ; Et
E xistant nouveau na^t, N’est
N ourri de nos anciens mots
.
E t l’amour qui en naît Tait
T out espoir en son aire, Aire
A nguleuse aux mots … Nos maux
N ous dé-forment ce qui est
.
T oujours au-delà des mots,
P endant que je cherche, nais,
A i A former ce qui est
S ans forme, et Scander sans air …
____________________________________________
nb :
1-

terrifi 5 en octosyllabes, sur le marketing de l’Art contemporain

14 mars 2010

.
brochures, catalogues d’Art Contemporain
.
terza rima finita en 5 tercets
aba bcb cdc ded eae

.
.
.
acrostiche : de plus en plus nul
.
.
.
D es photos ! De plus en plus larges …
E t laides ; le sexe en prétexte …
P rovocations crétines, barges …
.
L ecteurs fuyaient : trop longs, vos textes !
U n diagnostic faux, à la base,
S ans analyses ni contexte …
.
E nsuite, paresses, emphases,
N e plus leur (se ?) « prendre la tête »,
P aresse à l’Art d’effort, « sui rase » ;
.
L ogomachie bavarde embête,
U tile à rien, surtout pour l’Art,
S urtout au Peuple « analphabète »,
.
N ul en économie, Dollar,
U ne surdité Profits, Marges …
L ourde en discours, eurodollars …
_____________________________________
.
NB :
1-

123